Catégories
INFOS DU DIOCESE

Messe chrismale 2023 dans le diocèse de Sokodé

Partager cet article sur :

 1,151 ont lu cet article

Les fidèles du Christ dans le diocèse de Sokodé ont participé massivement à la messe chrismale de l’an 2023 le samedi 1er avril. Entouré par tous les membres du presbyterium, l’ordinaire du lieu, Mgr Célestin-Marie GAOUA a présidé cette célébration annuelle à l’église Cathédrale Sainte Thérèse. « Le peuple de Dieu doit être sanctifié et qu’est-ce qui le sanctifie : ce sont les sacrements. » a affirmé l’évêque de Sokodé à l’entame de sa méditation.  Celle-ci fut axé sur deux points à savoir l’importance du soin dans l’administration des sacrements dans le ministère pastoral et l’importance de la formation permanente du prêtre. En ce qui concerne le premier point, le prélat a souhaité qu’un ‘soin particulier’ soit accordé aussi bien à l’espace, aux vases, aux linges ainsi qu’aux ornements. Abordant la seconde partie de sa méditation qui touche la formation permanente, l’ordinaire du diocèse de Sokodé a relevé le fait que l’actualité religieuse est dominée par le thème de la synodalité. « La synodalité, a-t-il dit, pour qu’elle soit efficiente nous oblige à la transversalité des sciences humaines et techniques. » « Cela implique que les prêtres et les évêques, protagonistes de cette synodalité soient fortement formés, diversement formés, en tout temps formés c’est-à-dire qu’ils entrent par leur personne dans l’exigence de la formation permanente. » a ajouté Mgr GAOUA. La célébration s’est poursuivie après cette homélie avec la rénovation des promesses sacerdotales par les membres du presbyterium. Après quoi, la bénédiction des huiles (l’huile des catéchumènes, l’huile des malades) et la consécration du saint chrême qui serviront pour la célébration des sacrements jusqu’à la prochaine messe chrismale. Notons que l’animation liturgique fut assurée par les chorales Ste Thérèse et St Jean-Paul II. Au terme de cette liturgie, les membres du presbyterium ont partagé un verre d’amitié.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *