Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Le dernier adieu à Mgr Philippe Fanoko KPODZRO

Partager cet article sur :

 449 ont lu cet article

Endormi dans le Seigneur le 4 janvier 2024 à Stockholm en Suède à l’âge de 93 ans dont 64 ans de sacerdoce ministériel et 47 ans d’épiscopat, Mgr Philippe Fanoko KPODZRO, Archevêque émérite de Lomé dit « Le patriarche » a reçu les derniers hommages les 31 janvier et le 1er février 2024 à la Paroisse Cristo Risorto de Hédzanawoe avant son inhumation à la Paroisse Cathédrale Sacré-Cœur de Lomé. Depuis l’annonce de son décès jusqu’à son inhumation, de nombreuses voix se sont élevées pour rendre hommage à ce grand homme d’Eglise et de la Nation. Les hommages à son endroit lors de ses obsèques ont été pour la plupart élogieux. Sa Sainteté le Pape François a salué en lui le « Pasteur infatigable et généreux qui a été au service de son peuple et du bien commun en promouvant la doctrine sociale de l’Eglise. » Le dicastère pour l’évangélisation des peuples rend grâce à Dieu « pour son zèle missionnaire à faire connaître et aimer le Christ Jésus. » Ses filles spirituelles que sont les Sœurs de l’Institut Notre Dame de la Trinité ont quant à elles insisté sur « sa passion pour Dieu et sa passion pour l’homme. » « Mgr KPODZRO a aimé Dieu avec passion, et aimé l’homme aussi avec passion. » a déclaré la Sœur Fidélia. Aussi a-t-elle relevé quelques qualités de ce prélat : « Homme de foi, sincère, franc, déterminé tout entier dans ses engagements, un pasteur infatigable, épris de l’amour de Dieu et plein de zèle pour l’évangélisation. » Mme Marie KONOU, représentante de la famille biologique de l’archevêque défunt a salué en lui l’« homme fidèle à ses convictions », un « bâtisseur infatigable », un « bienfaiteur des démunis et des laissés pour compte », un « promoteur des vocations sacerdotales et religieuses », un « serviteur du peuple.»  « Mgr KPODZRO est un véritable soldat de Jésus-Christ dont il se pose constamment en modèle avec pour armure la vérité, la foi et l’espérance. Il incarnait l’Evangile et avait la pleine conscience que le chemin du sacerdoce est un parcours rocailleux marqué par toute sorte de séparations et d’épreuves » a déclaré M. Gabriel Messan AGBEYOME, un acteur de la vie politique au Togo. Donnant son témoignage à l’endroit de l’illustre prélat, Mgr Barthélémy ADOUKONOU, Secrétaire du conseil pontifical pour la culture a évoqué pour sa part « son courage et sa ténacité dans la lutte contre le colonialisme. » Dans sa méditation circonstancielle à la messe du dernier adieu, Mgr Gérard MILES, Nonce Apostolique au Togo et au Bénin, a dit du prélat défunt qu’« il a exercé son ministère sacerdotal et épiscopal avec dévouement, amour et fidélité. » Aussi a-t-il souligné sa dévotion filiale envers la Bienheureuse Vierge Marie qu’il invoquait souvent. Concluant sa méditation, il a invité le peuple de Dieu « à rendre grâce au Seigneur pour le don exceptionnel de la vie de Mgr KPODZRO à l’Eglise du Togo, et au peuple togolais. » « Que sa vie et son ministère continuent de porter beaucoup de fruits dans l’Eglise du Togo pour la Gloire de Dieu ! » a-t-il lancé. Puisse-t-il y trouver le bonheur près du Seigneur qu’il a servi avec foi et dévouement. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *