Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Le dernier adieu au Père Benoît HERMA

Rappelé à Dieu le 4 juillet 2024 à la suite de la maladie qui l’a fragilisée, le Père Benoît HERMA a reçu les derniers hommages les 18 et 19 juillet 2024. En effet, une veillée messe fut dite à l’église paroissiale Christ Lumière du Monde de Kpangalam le 18 juillet. La messe des obsèques s’en est suivie le lendemain à l’église Cathédrale Sainte Thérèse. Elle fut présidée par l’évêque de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA qui était entouré pour la circonstance d’une cinquantaine de prêtres, des religieuses de divers instituts, des membres de la famille biologique du défunt ainsi que d’une foule nombreuse de fidèles venus de près ou de loin.  Commentant les textes de circonstance, Mgr Célestin-Marie GAOUA a axé sa méditation sur l’extrait du livre de Job 19,25-26 : « Je sais, moi, que mon Défenseur est vivant, que lui, le dernier, se lèvera sur la poussière. Une fois qu’ils m’auront arraché cette peau qui est mienne, hors de ma chair, je verrai Dieu. » « L’Eglise notre Mère a lu ces versets de Job à la lumière de la résurrection de Jésus-Christ. » a déclaré le prélat. En effet, « Le Père Bénoît l’a cru et l’a enseigné au cours de ses 21 années de ministère presbytéral au service de l’Eglise et du monde. » a-t-il ajouté.   Avant le dernier adieu, un membre de la famille du Père HERMA a exprimé au nom de la famille éprouvée sa reconnaissance aux uns et aux autres pour leur soutien multiforme durant cette épreuve. Né le 11 mars 1964, le Père Bénoît HERMA a été ordonné prêtre le 20 décembre 2003 pour le diocèse de Sokodé. Puisse-t-il y trouver le repos près du Seigneur pour qui il a donné sa vie pour servir ses frères et sœurs. Amen.

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Prémices du Père Romuald Mawakina MOZOU à la Paroisse St François Xavier de Sotouboua

Ordonné prêtre de Jésus-Christ à Opole(Pologne) le 18 mai 2024 par l’imposition des mains de Mgr Célestin-Marie GAOUA, le Père Romuald Mawakina MOZOU est revenu sur ses traces pour l’action de grâce au Seigneur pour ses bienfaits. Celle-ci s’est déroulée le dimanche 14 juillet 2024 à la Paroisse St François Xavier de Sotouboua, sa paroisse d’origine. Il était entouré pour la circonstance de l’ordinaire du diocèse, d’une dizaine de prêtres, d’une délégation venue de la Pologne ainsi qu’une foule nombreuse de fidèles. A l’entame de cette célébration, le curé de ladite paroisse, le Père Etienne PALANGA a souhaité la cordiale bienvenue à tous les fidèles venus très nombreux pour dire merci au Seigneur avec le Père Romuald MOZOU pour son oui. Elle s’est matérialisée par le don d’une chasuble offerte par la communauté chrétienne au nouveau prêtre. Commentant pour sa part les textes liturgiques du 15ème dimanche du temps ordinaire, le prédicateur à cette prémices, le Père Matthieu BALANA s’est focalisé sur l’histoire d’Amos. « Le Seigneur, a-t-il dit, vient à nous, nous répondons à son appel pas parce que nous ne pouvons rien faire dans la vie. Non, nous estimons que le Seigneur a besoin de nous. » « Le prophète n’est pas un homme aigri mais un compagnon de route qui a foi en l’homme et en Dieu. » a déclaré le Père Matthieu. Il a conclu sa méditation en invitant les uns et autres à prendre Marie, la Mère du Seigneur dans leur vie, en la confiant leurs joies et leurs difficultés inhérentes à toute vie humaine.  Après cette méditation, le nouveau prêtre a conféré le sacrement de baptême à un enfant. La célébration s’est poursuivie comme à l’ordinaire après l’administration du baptême. Au terme de cette belle liturgie animée par la fédération des chorales de ladite paroisse, le Père MOZOU a exprimé sa reconnaissance au Seigneur pour le don du sacerdoce. Aussi a-t-il saisi cette opportunité pour remercier l’évêque, les prêtres, les religieuses, la délégation polonaise qui l’a accompagné bref l’ensemble des fidèles pour leur prière. L’évêque de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA a pour sa part remercié le diocèse d’Opole pour son accueil lors de son séjour pour l’ordination du Père Romuald MOZOU. Il a laissé entendre que le Père Romuald devra servir en Pologne comme fidei donum. Il n’a pas manqué de remercier les fidèles de Sotouboua pour ce qu’ils font en faveur de l’éclosion des vocations sacerdotales. Un verre d’amitié fut partagé à la fin de cette messe de prémices. Fructueux ministère au Père Romuald MOZOU.

Revoir la vidéo :  https://fb.watch/tlf1PHnOTD/

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Apothéose des 50 ans d’existence de la Paroisse St Thomas Apôtre de Bafilo

Ouverte en juillet 2023, la Paroisse St Thomas Apôtre de Bafilo a clôturé le jubilé des 50 ans de son existence le dimanche 7 juillet 2024 par une célébration eucharistique. Présidée par l’évêque de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA, elle fut concélébrée par six prêtres dont l’actuel curé, le Père Albert-Marie ABALA et un ancien curé de cette paroisse, le Père Richard BATOGUITARA. C’était en présence d’une foule nombreuse de fidèles, celle des autorités administratives, religieuses, militaires ainsi que les responsables de la communauté musulmane de la localité. L’église paroissiale a servi de cadre à cette célébration. Dans son mot de bienvenue, le Père ABALA a présenté brièvement l’historique de la paroisse. « La population de Bafilo, a-t-il dit, a reçu la Parole de Dieu à travers l’arrivée des missionnaires dès 1913 à Alédjo-Kadara. De 1913 à 1974, Bafilo fut une station secondaire d’Alédjo-Kadara. » « En 1974, cette station secondaire devient officiellement une paroisse dédiée à St Thomas, en référence à son premier catéchiste. » a-t-il ajouté. Commentant les textes liturgiques proposés par la liturgie du quatorzième dimanche du temps ordinaire B (Ez 2,2-5 ; 2 Cor 12,7-10 ; Mc 6,1-6), le célébrant a pour sa part exhorté le peuple de Dieu à la foi. « La foi, a-t-il dit, n’est pas d’abord une doctrine à professer. C’est quelqu’un qu’il faut rencontrer. C’est quelqu’un qu’il faut chercher à connaitre. C’est Jésus qu’il faut aimer. » « Ce Jésus nous invite à de nouvelles relations, à des liens fondés non plus sur le sang mais sur une fraternité nouvelle. » a déclaré l’évêque de Sokodé. Après cette homélie, il a administré la confirmation à 24 néophytes faisant d’eux des adultes dans la foi. Au terme de cette célébration pleine d’émotion et de ferveur, le président du comité d’organisation de ce jubilé a remercié l’évêque, les autorités présentes et tous ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à la réussite de cette fête. Deux chasubles (couleur verte et rouge) ont été offertes par l’évêque à la paroisse jubilaire.  Les réjouissances s’en sont poursuivies après cette célébration sur la cour de la mission. Il est à noter que l’effectif des baptisés à ce jour s’élève à 1229, les premières communions à 735, les confirmations à 570, et les mariages à 64. Félicitations à la Paroisse St Thomas Apôtre de Bafilo pour le chemin parcouru. En avant pour la mission  !

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Nominations du 3 juillet 2024

Télécharger : Nominations du 3 juillet 2024

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

L’hommage à la Sr Marie PICHARD de la communauté du Puits de Jacob

Rappelée à Dieu le 23 juin 2024 au Centre médical “La Source” à Sokodé à l’âge de 61 ans dont 29 ans de consécration religieuse, la Sr Marie PICHARD, Membre de la communauté du Puits de Jacob a reçu les hommages au cours de la veillée de prières tenue à la Paroisse Christ Lumière du Monde de Kpangalam le 4 juillet 2024. Celle-ci s’est déroulée en présence des membres de sa famille religieuse, des prêtres, des consacrés, et d’une foule nombreuse de fidèles venus lui témoigner l’hommage de leur amitié. Dans sa méditation circonstancielle, le Père Bertrand LEPESANT, Fondateur de la communauté du Puits de Jacob a souligné le fait qu’« elle aimait beaucoup accompagner les exercices spirituels de St Ignace. » « Elle était déjà dans la vie éternelle. » a-t-il ajouté. En effet, des différents témoignages, l’on retient d’elle le témoignage d’une femme très attentionnée, sympathique, compatissante, et soucieuse du bien-être des autres. Pour les membres de sa famille religieuse, « elle était vraiment une femme consacrée, toute donnée au Seigneur ». Sa fidélité dans la prière tant personnelle que communautaire les émerveillait. Aussi se rendait-elle disponible pour les nombreuses tâches de sa communauté. D’un tempérant calme, elle savait communiquer la joie autour d’elle. On peut sans risque dire selon le mot de l’Apôtre St Paul qu’elle s’est fait tout à tous(1Cor 9,22).  Avant le bénédiction finale donnée par l’évêque de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA, le Frère Moise EDORH a exprimé au nom de la communauté du Puits de Jacob sa reconnaissance aux uns et aux autres pour leur soutien multiforme durant cette épreuve. La célébration des obsèques aura lieu en France, à l’abbatiale d’Eschau, en Alsace, près de la maison mère de la communauté le 10 juillet 2024. Puisse-t-elle y trouver le repos près du Seigneur qu’elle a servi avec foi et dévouement. Amen.

Voir la vidéo de la veillée : https://fb.watch/t7TtNQZUjI/

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Apothéose du jubilé d’or de la Paroisse St Antoine de Padoue de Tchamba couplée des ordinations diaconales

Ouverte le 18 juin 2023, la Paroisse St Antoine de Padoue a clôturé son jubilé d’or d’existence le samedi 29 juin 2024 en la solennité des saints apôtres Pierre et Paul par une célébration eucharistique. Présidée par l’évêque de Sokodé Mgr Célestin-Marie GAOUA, elle fut concélébrée par une trentaine de prêtres dont le Vicaire général, le TRP Michel MAMA-BETRE. Au cours de celle-ci, les Abbés Emmanuel Essogbazam WISSI, et Philippe Mèhèza ASSIMTA (Paroisse St Joseph Artisan d’Adjengré), Modeste Blansouwa KIKISSI (Paroisse St Joseph Artisan de Kaboli) et Louis Koboyo ADEGLOU (Paroisse Nativité du Seigneur de Stouboua Kpandyo) ont fait un pas de plus dans leur cheminement vocationnel. En effet, ils ont été ordonnés diacres. C’était en présence d’une foule nombreuse de fidèles, des autorités administratives, civiles, religieuses, et militaires ainsi que celle de la communauté musulmane de la localité. L’église paroissiale semblait très exiguë pour l’heureuse circonstance. A l’entame de cette célébration, le curé de ladite paroisse, le Père Jean-Jacques KPEDA outre le souhait de bienvenue a rafraichi les mémoires sur l’engagement pris au début de l’année jubilaire qui était celle de poursuivre les œuvres du curé fondateur, le Père Henri BANNWARTH. Aussi a-t-il rappelé le chemin parcouru par le peuple de Dieu durant cette année jubilaire notamment la célébration des différents jubilés. L’histoire retient que le premier contact de Tchamba avec le christianisme remonte vers la fin de l’année 1898 avec l’arrivée des missionnaires de la Société du Verbe Divin (SVD) que sont Mgr Bücking et le Père Müller. Le 3 décembre de la même année, ils célébrèrent la première messe de la partie septentrionale du Togo. 45 ans plus tard, Mgr Joseph Strebler, évêque d’alors découvre un groupuscule de chrétiens qui se réunissait chez Jean Hountondji pour la prière dominicale. Venu du Bénin pour ses activités commerciales, celui-ci avait une dévotion forte à St Antoine de Padoue d’où l’érection de la Paroisse le 15 août 1974 avec curé fondateur le Père Henri BANNWARTH. Dans sa méditation circonstancielle, l’évêque de Sokodé a rappelé le fait qu’« on ne peut séparer l’Eucharistie et la mission ni l’évangélisation de l’Eucharistie. Ce lien entre l’Eucharistie et la mission est une constante dans la vie de l’Eglise. » « L’Eucharistie a une force missionnaire. L’Eucharistie a porté, porte et portera des fruits à Tchamba. » a-t-il poursuivi. « Ordonner des diacres aujourd’hui nous parait symbolique et même prophétique puisque nous croyons en l’intercession des saints. » a déclaré Mgr GAOUA. Aux candidats au diaconat, le prélat les a invités à rester à Jésus en ces termes : « Chers futurs diacres, vivez unis à Jésus et à votre évêque propre. Tenez à votre promesse de vivre le célibat consacré pour témoigner ainsi que Dieu doit être aimé plus que tout. Tenez avec fidélité à vous acquitter de la prière de la liturgie des heures pour l’Eglise et le monde. »  Après cette exhortation, la célébration s’est poursuivie par l’ordination des diacres.  Au terme de cette célébration pleine d’émotion et de ferveur, le curé de la Paroisse a remercié l’évêque, les autorités présentes et tous ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à la réussite de cette fête. Au lendemain de cette célébration, l’évêque de Sokodé a conféré le sacrement de la confirmation à 53 néophytes au cours de l’Eucharistie dominicale du 30 juin 2024. Félicitations à la Paroisse St Antoine de Padoue pour le chemin parcouru ! En avant pour la mission !

Lire aussi : Ouverture du jubilé d’or de la Paroisse St Antoine de Padoue de Tchamba

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Tabaski 2024 : Grande prière musulmane à Sokodé

La communauté musulmane à travers le monde a célébré le dimanche 16 juin 2024 sa grande fête dénommée l’Aïd El-Kébir en souvenir du sacrifice qu’avait failli accomplir Abraham en voulant immoler son fils, avant que l’ange Gabriel ne lui propose in extremis un mouton à sa place. A Sokodé, une des grandes villes du Togo à prédominance musulmane, la prière de circonstance s’est déroulée au stade municipal en présence d’une foule nombreuse de fidèles. Au rang de personnalités invitées, on pouvait y noter celle du Préfet de Tchaoudjo le colonel MONPION Mateyindou, celle des autorités militaires et celle du représentant de l’évêque de Sokodé, le Père Georges HOUSSOU. Plusieurs intentions ont été adressées à Allah au cours de cette prière. A la fin de cette prière, un mouton a été immolé. Les fidèles d’Allah le feront une fois à leur domicile. Qu’Allah exauce les prières de tous ! Vive la paix, la fraternité et la cohésion sociale qui lient les chrétiens et les musulmans de la ville de Sokodé et d’ailleurs.

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Pèlerinage en l’honneur de St Antoine de Padoue à Tchamba, édition 2024

La Paroisse St Antoine de Padoue de Tchamba a accueilli le pèlerinage en l’honneur de son saint patron le samedi 15 juin 2024. Venus des différents coins du diocèse de Sokodé, les dévots de ce saint ont répondu massivement à ce banquet spirituel. Aussi ont-ils accompli dans la foi les différents exercices de piété. La célébration de l’Eucharistie fut le point culminant de ce pèlerinage. Celle-ci fut présidée par l’évêque de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA et concélébrée par une dizaine de prêtres dont le curé de ladite paroisse le Père Jean-Jacques KPEDA qui n’a pas manqué d’adresser à tous le mot de bienvenue au début de cette célébration. Dans l’homélie qu’il a prononcé pour sa part, l’évêque de Sokodé a mis l’accent sur trois aspects du pèlerinage. « Que ton cœur soit animé de faire une marche vers le Royaume » a déclaré Mgr GAOUA« Tu vas au pèlerinage pour ouvrir ton cœur à Dieu dans la prière. Veillons ne pas venir au pèlerinage sans rien dans le cœur.» a-t-il ajouté.  Pour ce qui est du troisième aspect du pèlerinage, le prélat a suggéré ce qui suit : « Tu dois être animé d’un esprit de communion : communion de foi et de charité. Car aucun baptisé n’est seule. Communion avec ta CCB, ta paroisse, ton diocèse, ton pays. » Notons que ce pèlerinage s’est achevé par la bénédiction individuelle avec les reliques de St Antoine de Padoue. Pleins de reconnaissance pour les grâces reçues, les pèlerins ont regagné leurs paroisses respectives confiants que leurs prières sont parvenues au Seigneur par l’intercession de St Antoine de Padoue.

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

Paroisse Sacré-Coeur d’Aouda: Confirmation et Admission solennelle de nouveaux membres dans l’Association Sacré-Coeur

Les fidèles de la Paroisse Sacré-Cœur d’Aouda ont été témoins de deux événements le dimanche 9 juin 2024 : il s’agit de l’administration de la confirmation à 29 néophytes et l’admission solennelle de 17 fidèles dans l’Association Sacré-Cœur de Jésus.

Le 9 juin 2024, 10ème dimanche du temps ordinaire de l’Année liturgique B à la Paroisse Sacré-Cœur d’Aouda a été marqué un double événement. Il s’agit de l’administration de la confirmation à 29 néophytes et l’admission solennelle de 17 fidèles dans l’Association Sacré-Cœur de Jésus. Cette célébration dominicale fut présidée par l’évêque de Sokodé, Mgr Célestin-Marie GAOUA et concélébrée par trois prêtres dont le curé de ladite paroisse, le Père Patient AKAKPO« La seule famille humaine que Jésus reconnait comme la sienne est ceux qui se rassemblent autour de lui et qui font la volonté de son Père. » a déclaré l’évêque de Sokodé.

Aux candidats à la confirmation, le prélat les a invités à soigner à la fois l’homme intérieur et l’homme extérieur. Aussi a-t-il encouragé par la même occasion les candidats à l’admission solennelle dans l’Association du Sacré-Cœur de Jésus à aller de l’avant jusqu’à la fin de leur jour. Au terme de cette belle célébration pleine d’émotions et de joies, les élus du jour ont exprimé leur reconnaissance à Dieu pour sa miséricorde, et leur remerciement à l’évêque, aux prêtres, et à l’ensemble des fidèles. Les réjouissances s’en sont poursuivies après la célébration eucharistique en Communautés Chrétiennes de Base.

 

 

Catégories
INFOS DU DIOCESE ET D’AILLEURS

CRS Togo et Plan international lancent conjointement deux projets financés par l’union européenne pour les régions des Savanes et Centrale

Face à la menace croissante de conflits communautaires, et les risques d’expansion de l’extrémisme violent dans les régions des Savanes et Centrale, Plan International Togo et CRS Togo ont initié respectivement les projets Savanes Tanalafiè qui signifie ‘Vivre ensemble dans les Savanes’ en langue Tchokossi, et Vivre Ensemble et s’Epanouir(ViEE) pour la région des Savanes et Centrale. Financés par l’Union européenne, ces projets sont prévus pour une mise en œuvre de 18 mois avec une fin prévue pour juin 2025. Ils visent à promouvoir l’appréciation des diversités culturelles, ethniques, religieuses et politiques et à accroître la participation civique des populations. Sur le plan économique, ces deux projets permettront de renforcer l’accès aux services financiers des jeunes, des femmes et des ménages vulnérables. Ils permettront également de promouvoir les pratiques agricoles réparatrices du sol et l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes, et les femmes.

La cérémonie de lancement de ces deux projets a eu lieu le jeudi 6 juin 2024 à l’hôtel Dapaong. Outre la présentation des différents projets, les représentants résidents des deux institutions ont eu à placer chacun son mot. Le discours de lancement a été prononcé par le secrétaire permanent du Comité Interministériel pour la Prévention de l’Extrémisme violent(CIPLEV), M. Labanté Nikabou. « Nous vivons à une époque où les défis liés à la sécurité, à la paix et à la cohésion sociale sont de plus en plus complexes et interdépendants.  L’extrémisme violent constitue une menace grave non seulement pour la sécurité des individus mais aussi pour la stabilité de nos sociétés et de nos institutions compromettant ainsi le vivre-ensemble. » a-t-il souligné. Il n’a pas manqué de saluer les efforts qui se font aux côtés du gouvernement pour le renforcement de la sécurité et la promotion de la paix.

Cette cérémonie a été suivie en ligne par les ambassadeurs de l’Union européenne auprès de la République Togolaise, Joaquim Tasso Villalonga et ses collègues de la République fédérale d’Allemagne au Togo, Dr Claudius Fischbach, et de la France au Togo, Augustin Favereau. Ceux-ci ont non seulement salué ces projets mais aussi ont souhaité qu’ils soient exécutés de manière efficace et efficiente. C’était en présence des parties prenantes aux projets issus des deux régions à savoir les préfets, les maires, les autorités administratives et religieuses, les responsables des associations et ONG locales dont les organisations de jeunes et de femmes.

Plan International Togo avec son projet ‘Savanes Tanalafiè’ a pour partenaires de mise en œuvre les ONG Communication pour un Développement Durable(CDD), l’Association d’Appui aux Activités de santé communautaire (3ASC) et une structure étatique, le CIPLEV. Pour ce qui est du CRS Togo, il a pour partenaire de mise en œuvre le Conseil Episcopal Justice et Paix Togo (CEJP Togo).