Catégories
INFOS DU DIOCESE

Formation sur la santé et la nutrition des volailles à Sokodé

Partager cet article sur :

 413 ont lu cet article

Les éleveurs de la préfecture de Tchaoudjo ont bénéficié des renforcements de capacités sur la santé et la nutrition des volailles, le 2 mai 2023 à la Direction Diocésaine des Œuvres(O.C.D.I.) à Sokodé. Venus d’horizons divers, ils ont eu à constituer 4 groupes afin d’échanger les uns avec les autres sur les difficultés qu’ils rencontrent dans l’élevage des volailles. Au nombre de ces difficultés, y figurent le problème de la peste, le grossissement de la tête des poules, le manque de cadres adéquats pour l’entretien des volailles, le vol, le problème des éperviers, les poules et les coqs qui se picorent, les tâches sur les têtes des poussins, les puces dans les poulaillers, le manque d’eau potable, le manque de formation adéquat pour certains éleveurs, la mévente etc. Après ce temps de carrefour se rassemblés dans la grande salle afin d’écouter cette fois-ci les experts en la matière dont le Dr Stephen ADEJORO. A la suite de leurs présentations, ils ont eu à poser des questions d’éclaircissements afin de mieux s’enquérir des bonnes pratiques. Aussi ont-ils bénéficié des conseils sur la localisation, la construction, la mise en place d’un projet avicole, le choix des poussins, l’hygiène de l’environnement, la prévention et la gestion des maladies des volailles, etc. Au terme de cette formation, les trois cents bénéficiaires sont repartis satisfaits des nouvelles connaissances acquises. Signalons que cette formation a été donnée par la fondation Zoetis et la fondation Lifa. En effet, la fondation Zoetis soutient les communautés et les personnes qui s’occupent des animaux, avec un accent particulier sur l’avancement des opportunités pour les vétérinaires et les agriculteurs du monde entier. Quant à la fondation Lifa, elle est une organisation à but non lucratif de développement de l’élevage et des capacités dédiée au développement et à la transformation des agriculteurs ruraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *